Inspiration

Pourquoi toutes ces choses ?

on

 


J’ai envie de vous partager des réflexions qui m’habitent depuis quelque temps et qui me permettent de vivre de belles prises de conscience menant vers des actions plus alignées à mes valeurs et à ce que je désire que ma vie soit.

Au fil des ans, comme un peu tout le monde, j’ai accumulé bon nombre de vêtements et d’objets. Ceux-ci sont chez moi regroupés à différents endroits, par manque d’espace. Bibliothèque, garde-robe, armoires, bacs, boites, tiroirs, etc. bref, j’en ai beaucoup et presque partout.

Au cours des dernières années, il fut fréquent que je me sente littéralement étouffée par toutes ces choses. Lorsque cela arrivait, j’allégeais mon environnement et j’arrivais à me départir de quelques objets en donnant au suivant. Toutefois, je conservais quand même bon nombre de ceux-ci. Pourquoi me demanderez-vous ? Par exemple, je me disais qu’un jour, j’aurais perdu du poids et donc que je pourrais porter à nouveau cette jupe ou ce pantalon que j’affectionnais. Or, entre vous et moi, je sais que mes goûts et mon corps ont évolué au fil des ans, que le nombre sur la balance change ou pas. Et si je poursuivais cette acceptation de cette transformation physique plutôt que d’espérer porter des vêtements reliés à une forme autre de mon corps, à un passé qui n’est plus ? De plus, pour expliquer le fait que je conservais de nombreux livres, disques compacts, etc. je me disais qu’un jour je déménagerais dans plus grand et que j’aurais alors plus d’espace. Mais lorsque ce jour arrivera, est-ce que je vais vraiment avoir envie de remplir tous les pouces carrés de ce nouvel environnement avec ces biens ?

Est-ce qu’avoir plus d’espace justifie le fait de le remplir au maximum de sa capacité avec une abondance d’objets dont nous n’avons peut-être même plus besoin ?

À la lueur de mon cheminement des dernières années, je me doute que ce jour où j’emménagerai dans plus grand, je continuerai de m’identifier à l’ÊTRE plutôt qu’à l’AVOIR et donc, que cet espace sera utilisé pour être bien et non pour y placer ce qui est présentement rangé chez moi. Donc, pourquoi conserver maintenant des objets qui ne sont ni utiles ou importants au présent pour un éventuel futur que je ne connais pas ? Me poser la question, c’est y répondre…

Je sais que ces réflexions s’inscrivent dans une démarche personnelle d’authenticité et de simplicité volontaire… « La simplicité volontaire est un courant social, un art de vivre ou une philosophie de vie qui privilégie la richesse intérieure par opposition à la richesse matérielle manifestée par l’abondance de la consommation. Elle s’est développée depuis le début des années 80, d’abord aux États-Unis, puis au Québec surtout depuis la fin des années 90. L’Office de la langue française du Québec la définit, depuis 2002, comme un « mode de vie consistant à réduire sa consommation de biens en vue de mener une vie davantage centrée sur des valeurs essentielles ». (Source : http://simplicitevolontaire.org/la-simplicite-volontaire/definition/)

Assurément, je vais poursuivre mes lectures sur ce thème qui m’interpelle. D’ici à ce que je m’éveille à d’autres faits intéressants, je peux vous dire que j’ai pris la décision d’alléger mon environnement en me départissant de nombreux biens et de continuer de nourrir cette richesse intérieure !

En terminant, j’ai envie de vous demander si vous aussi, vous avez accumulé au fil du temps de nombreux objets. Pourquoi les conservez-vous? Sont-ils encore tous utiles, nécessaires et importants pour vous ? Et si votre présent avait avantage à être épuré aussi ?

N’hésitez pas à me laisser en commentaires vos réflexions, c’est en partageant que nous élargissons notre vision !

Marie-Christine D.

 

 

 

 

 

 

À propos Marie-Christine Duquette

Femme authentique et exploratrice passionnée de la vie. Auteure, enseignante et photographe.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *